09 juillet 2010

OUED MASSA

 

 

 

 

 

 

Pour trouver l'Oued Massa, pas besoin de GPS :  à une petite cinquantaine de kilomètres au Sud d'Agadir, on tourne à droite jusqu'à l'Océan.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les grains de quartz du sable, cela peut flotter sur l'eau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rare IBIS CHAUVE nidifie dans le Parc Naturel de l'Oued MASSA.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les IBIS CHAUVES se rapprochent parfois des villages,

non pas pour trouver une lotion capillaire chez le coiffeur du coin,

mais en quête d'une nourriture facile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 10 Juillet à 09h46 : Nous avions prévu d'aller jusqu' à TARFAYA, sur les traces du Petit Prince, nous avons poursuivi jusquà Dakhla et la frontière Mauritanienne. Nous n'aurions pas pu aller au-delà, le visa pour la Mauritanie est obtenu depuis peu à Rabat. Nous avons profité de la fraîcheur Atlantique, nous avons dormi sous la couette jusqu'à Dakhla, pays de vent et de sable. Nous commençons notre remontée, nous allons affronter une canicule, 52° celsius du côté de Tata!!! Des images de tout cela prochainement dans le blog des artistes, des poètes et des voyageurs :  IFNI, le fascinant Oued DRAA, le souvenir de Saint-Ex dans les sables du CAP JUBY, et la canicule de TATA : de ce côté-là de l'Atlas, nous avons marché sur la Lune...

 

 

 

Posté par chiloedream20 à 00:01 - Permalien [#]